Un stop loss ferme et déterminé!

TransStock > Analyses > Un stop loss ferme et déterminé!

Après l’achat d’un titre plein de promesses, une hausse ou une baisse du cours sera une suite logique.
L’évolution du cours à la hausse ou à la baisse doit nous permettre de s’adapter simplement à ces deux scénarios.
La pratique nous apprend cependant que ces scenarios sont appréhendés beaucoup trop tard.
Le momentum de vente est pour beaucoup une tâche difficile!

  • Un investisseur à court terme est par définition à la recherche de gains rapides possède lui une méthode pour fermer à temps ses positions car cet investisseur accorde moins d’importance à la tendance ou au statu quo d’un cours.
  • A l’inverse, un investisseur à long terme retire ses plus gros gains en suivant la tendance haussière et se laisse cependant guider par…son sentiment pour la revente.
    Après la vente du titre cet investisseur est souvent sévère avec lui-même !
    « J’ai vendu trop tôt !» ou « j’ai vendu trop tard ! »

Raison suffisante pour envisager une méthode d’investissement avec des sorties déterminées de manière raisonnées.

 

Via un stop loss en pourcent

Via ce système de stoploss le cours peut baisser au maximum de x pourcents depuis son dernier sommet. Si le cours tombait fortement sous votre stop loss vous fermeriez votre position.

Ainsi vous pouvez choisir le pourcentage de la baisse mais vous déterminez également le temps où ce sommet peut se situer dans le passé.

Votre banquier ou votre courtier vous permet de déterminer ce type de trailing stop. Ce système ne tient cependant pas compte du niveau de cours d’une action ni de la volatilité de cette action ou du marché.

Ainsi pour un titre cotant 5 euros corrigera plus rapidement qu’un titre cotant 100 euros. Avec un stop loss déterminé en pourcent vous serez éjectés plus rapidement avec des titres peu valorisés, avec des titres plus volatils ou dans le cas d’un marché très volatile.

 

A l’aide d’une moyenne

A la place d’un pourcentage vous pouvez adopter une moyenne comme élément déclencheur. Ainsi vous pouvez choisir la période ainsi que le type de moyenne.

 

Choix de la période

Dans le cas d’un titre en tendance haussière, la moyenne sur un mois (22 jours) se situera toujours plus haut que la moyenne à 5 mois (100 jours). Avec une moyenne sur 5 mois vous avez dons plus d’amplitude. Au plus longue la période, au plus grande l’amplitude et donc la correction potentielle.

 

Types de moyennes

Vous pouvez diviser les moyennes en deux groupes:

  • Les moyennes calculées sur base des cours de clôture ainsi que du poids de ces cours en fonction du temps tels que SMA, EMA, DEMA, TEMA… (*)
  • Les moyennes qui sont également calculées sur base des cours de clôture mais également en tenant compte de divers paramètres adaptés tels que KAMA, TilSon, TSMA, VYDIA, VAMA…(*)

    Ce groupe s’adapte en fonction de certaines circonstances et tiennent par exemple compte de la volatilité, du volume, de la régression, de la correction des cours, etc.

 
Les fonctions d’une moyenne

La moyenne est utilisée afin de filtrer le mouvement journalier des cours. Grâce à ce filtre la direction de la tendance est clairement indiquée sur le graphique.

La distance entre le cours de clôture et sa moyenne est importante.

  • Si le cours descend au-dessous de sa moyenne alors la hausse de la moyenne s’arrête.
  • Si le cours continue sa baisse, alors la moyenne commence à descendre.
  • Ceci enclenche un signal de vente et vous utiliserez ce signal comme stop loss.

En plus de l’utilisation d’une moyenne il y a possibilité de travailler avec plusieurs moyennes. Les croisement de plusieurs moyennes peut également être utilisé comme stop loss.

 

La moyenne arithmétique (SMA)

La moyenne arithmétique est la plus simple et calcule le cours moyen sur la période choisie. En optant pour 22 jours vous obtiendrez le cours moyen sur un mois boursier. Lors du calcul les cours de clôture des 22 derniers jours de bourse sont additionnés et divisés par 22.

Les mouvements erratiques des cours sont de ce fait filtrés. On obtient donc une ligne relativement lisse.

 

La moyenne exponentielle (EMA)

A l’aide d’une formule déterminée, la moyenne mobile exponentielle donne plus de poids aux cours les plus récents, ce qui a pour conséquence que la moyenne EMA réagit plus rapidement aux dernières informations sur les cours.

Sur le graphique 1 vous voyez une des meilleures actions européennes du moment : Siemens Energy (Allemagne). En même temps que les principaux indices boursiers européens, cette action a connu son plancher en octobre 2022.

Vous pouvez constater que la moyenne bleue EMA à 22 jours réagit plus rapidement que la moyenne mauve à 22 jours SMA.

De décembre 2022 à avril 2023, cette moyenne évolue en direction du cours et si vous aviez utilisé cette moyenne comme stop loss vous auriez fermé votre position avec un gain de 100%.

Un beau bénéfice et pourtant il était possible de faire mieux. Vous auriez pu choisir une période plus longue afin de vous donner plus d’amplitude mais dans ce cas vous auriez acheté beaucoup plus tard que le plancher d’octobre.

 

VIDYA

VIDYA est l’acronyme de Variable Index Dynamic Average et il s’agit dons d’une moyenne adaptative du second groupe. Celle-ci fut développée par l’analyste Tushar S. Chande.

C’est une moyenne exponentielle dans laquelle la volatilité du titre jour un rôle primordial.

  • Si le cours du titre évolue latéralement alors la différence entre le plus haut et le plus bas est faible.
  • En cas de mouvement en tendance vous voyer des bougies importantes et la différence entre les cours haut et bas augmente.

C’est principalement la différence entre les petits et les grands jours qui est mesurée par VIDYA.
La courbe noire sur le graphique 1 représente la moyenne VIDYA à 22 jours et vous voyez clairement la hausse à partir de novembre 2022.
En fait, ceci ne fait pas beaucoup mieux que les moyennes SMA et EMA et donc vous pouvez pour vos achats utiliser une autre méthode cas le système que nous utilisons dans ce billet parle bien de la vente de votre position !

Vérifiez maintenant la vraie force de VIDYA!

Tandis qu’en décembre les moyennes classiques se dirigent vers les cours, la pente de VIDYA faiblit. La volatilité baisse ce qui a pour conséquence un ralentissement de la moyenne.
Une moyenne telle que VIDYA travaille donc de manière adaptative et permet plus de temps pour le titre.
Le temps qui est nécessaire aux investisseurs pour ‘accepter’ des cours plus hauts.
Alors qu’il reste peu de candidats après une hausse de 100%, il y a eu en avril bousculade pour le titre et permettre une hausse de 25%. Grâce à VIDYA vous éviter une sortie prématurée.

La méthode de changement de couleurs permet également à VIDYA de montrer d’excellents signaux d’achat et de vente. Sur le graphique 2 vous percevez à gauche et à droite les tendances haussières avec au centre la tendance baissière en rouge.

 

Conclusion

Il est important d’établir au préalable une méthode de vente.
De cette façon vous réagissez avec conséquence et au moment opportun.
VIDYA comporte des avantages par rapport aux stop losses en pourcentages et aux moyennes classiques.
Mettez-vous donc à l’étude et choisissez une période adaptée à votre profil d’investisseur.

Pour les titres en portefeuille il existe les sagesses classiques :

  • The trend is your friend
  • Let your profits run

C’est pour cette raison que VIDYA est l’outil préféré pour un stop loss ferme et déterminé.

 

(*) SMA = moyenne arithmétique /  EMA = moyenne exponentielle / DEMA = double moyenne exponentielle / TEMA = triple moyenne exponentielle
KAMA = moyenne ajustée de Kaufman / TillSon moyenne / TSMA = Time Series / VAMA = Moyenne ajustée au volume


Print Friendly, PDF & Email

 

Paul Gins
A Propos de l’Auteur

The trend is your friend
2 Responses

Laisser une réaction