Où est-est notre portefeuille géré par la robotique ?

TransStock > Blog > Où est-est notre portefeuille géré par la robotique ?

Le portefeuille modèle de Bruxelles +18% depuis le 1er janvier 2019.

Francfort +30% et New York + 23%

Nous sommes près d’entamer le quatrième trimestre de 2019.  Raison de plus pour évaluer le résultat de nos portefeuilles robotisés Graphiques boursiers, et ce après près de 9 mois.

Ce résultat équivaut à celui de RoboAdvisor, qui est inclus dans le logiciel boursier TransStock.

Vous rappelez-vous encore le départ de 2019 ?

C’était spécial ! Fin 2018, les bourses ont chuté en moyenne de 15%. Le point de retournement de la courbe est bizarrement proche du 31/12. Et ceci constitue une date importante pour le calcul du rendement durant 2019.

Durant les mois de janvier et février, les bourses ont connu une ascension fulgurante et dès lors la correction en V est devenue une évidence. Après une telle correction en V, il reste à voir si les bourses vont continuer leur progression ou évoluer dans un canal latéral ou encore aller à nouveau tester leur plancher.

Les bourses ont continué sur leur lancée et durant les premiers mois de l’année ont présenté des gains à deux chiffres.

 

Le cash règne en maître

Avant et durant la correction de 2018 des positions ont été soldées et de nouveaux achats ont été reportés. Le succès de l’opération fin 2018 est clairement visible. Le portefeuille modélisé de Bruxelles a par exemple presté 27% de plus que l’indice Bel20.

Un aperçu :

  • Paris :  85% de liquidités
  • Amsterdam : 80% de liquidités

Plusieurs portefeuilles contenaient des titres de valeur forte et ceux-ci n’ont dès lors pas fait l’objet d’arbitrages, rendant les positions des liquidités moins importantes

  • Francfort : 65% de liquidités
  • Toronto : 50% de liquidités
  • Bruxelles : 45% de liquidités

Le portefeuille de New York était cependant d’une telle force que seul un titre a fait l’objet d’une vente : 5% de cash.

 

Quels sont les avantages et inconvénients d’une position importante de nos liquidités ?

Une position importante des liquidités est bénéfique lorsque le sentiment boursier est négatif.

Le portefeuille de Paris contenait 45% de cash au mois d’août. Depuis août, la valeur du portefeuille a chuté de 6,5% jusque fin décembre. L’indice (CAC40), en revanche, a connu une chute de 15,5%. Soit une différence de 9%.

En cas de correction en V, le portefeuille croît moins vite que l’indice boursier.

Ceci est visible avec les portefeuilles modèle d’Amsterdam et de Paris.

 

Roadshows Graphiques boursiers

Au cours des roadshows de janvier et février 2019, le mécanisme de négociation piloté par robot a de nouveau été longuement expliqué.

Et aussi à travers nos formations, nos bulletins d’information et nos blogs, vous savez à quel point j’attache de l’importance à deux éléments : l’élan et la force.

Et néanmoins peu d’investisseurs sont prêts à acheter des actions ‘chères’ et optent pour des titres bon marché.

Dans le même temps, j’ai mentionné la force du portefeuille modèle de Bruxelles et ceux des grandes capitales, Francfort, New York et Toronto. Le portefeuille modèle était encore investi à 95% au 31/12/2018 !

Le portefeuille modèle de Francfort (+82%) et l’indice Dax (+15%)

 

Après près de 3 mois le résultat est au rendez-vous. Ces quatre portefeuilles modèles restent les plus forts et prestent le mieux depuis le 1er janvier 2019.

 

Signaux d’achat et de vente

Je ne vais plus écrire au sujet de la remarque « le titre a déjà augmenté de plusieurs dizaines de %, donc je ne vais pas l’acheter ». Son importance a déjà été amplement expliquée au cours des roadshows. Si vous n’étiez pas présent ou si vous ne trouvez plus son syllabus, envoyez un courriel à sales@compugraphics.be et vous recevrez un copie.

Le prix d’achat est donc peu important. La seule chose qui importe est la possibilité de réussite et le prix de vente après votre achat.

 

Encore quelques mois à courir

Graphique boursier (et RoboAdvisor) préfère une stratégie d’investissement calme et basée sur le long terme.

Un nombre de transactions restreint (1 à 2 par mois) qui permet d’épargner dans un premier temps des coûts sur les opérations mais aussi beaucoup de temps. Les titres qui chutent sont vendus en connaissance de cause et pour de bonnes raisons.

Après près de neuf mois les résultats sont bons. Sur 3 ans ils sont éblouissants. Le portefeuille modèle de Bruxelles preste même 61% de plus que l’indice Bel20.

Battre l’indice boursier semble chose normale pour les investisseurs mais sur une période de cinq ans Graphique boursier bat tous les indices boursiers. Et ceci est phénoménal.

Je vous souhaite plein succès avec l’utilisation de Graphique boursier/RoboAdvisor.

 

Paul Gins

 


Print Friendly, PDF & Email

Paul Gins
A Propos de l’Auteur

The trend is your friend

Laisser une réaction

Analyse & Conseils

Comment évoluent les indicateurs techniques des principaux indices, des actions, des matières premières, des pays et des cours de change? Et, surtout, quel en est l'impact sur votre propre portefeuille d'investissements?

Activités – Apprendre à investir

lun
mar
mer
jeu
ven
sam
dim
l
m
m
j
v
s
d
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
1
2
3

Recente analyses

Le Summum! 2e Partie
05/10/2023
Le Summum!
23/08/2023
Un stop loss ferme et déterminé!
24/05/2023
Le tour du monde avec un ETF…
19/04/2023
Avec tous ces chinois…
22/03/2023